Ukraine : Boris Johnson reconnaît la lenteur des Occidentaux et promet plus d'aide militaire

"Nous allons continuer à aider l'Ukraine (…) en armes, financement et aide humanitaire, jusqu'à atteindre notre objectif à long terme qui doit être de renforcer l'Ukraine de manière à ce que personne n'ose plus jamais vous attaquer", a assuré Boris Johnson, dans ce discours prononcé par visioconférence depuis Londres. Ce nouveau plan de 300 millions de livres (environ 355 millions d'euros) inclut "des radars pour localiser l'artillerie qui bombarde vos villes, des drones de transport lourd pour approvisionner vos forces , et des milliers d'appareils de vision nocturne", a-t-il précisé.

Londres avait déjà débloqué 450 millions de livres d'aide militaire à Kiev, fournissant notamment des milliers de missiles antichars légers et promis récemment des véhicules blindés pour les évacuations, des missiles antinavires et des systèmes de défense antiaérienne.

"Nous ne pouvons pas répéter cette erreur"

Dans un communiqué, le ministère britannique des Affaires étrangères a indiqué que treize véhicules blindés seraient livrés "dans les prochains jours" à l'Ukraine, à la demande du gouvernement ukrainien, pour évacuer des civils des zones de front dans l'est du pays, et transporter des responsables civils.

>> LIRE AUSSI - Envoi d'armes à l'Ukraine : sommes-nous à la limite de la belligérance ?

Dans son discours, Boris Johnson a reconnu que les Occidentaux avaient été "trop lents à saisir ce qu'il se passait" et à sanctionner Moscou : "Nous ne pouvons pas répéter cette erreur."...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles