Guerre en Ukraine : ce qu'il faut retenir du 106e jour de l'invasion russe

Au 106e jour du conflit en Ukraine , les autorités séparatistes prorusses ont annoncé jeudi la condamnation à mort de deux Britanniques et un Marocain ayant combattu aux cotés des Ukrainiens. "La Cour suprême de la République populaire de Donetsk a condamné à mort les Britanniques Aiden Aslin et Shaun Pinner et le Marocain Brahim Saadoun, accusés d'avoir participé aux combats comme mercenaires", a annoncé l'agence de presse officielle russe TASS. Même si les trois hommes - faits prisonniers dans la région de Marioupol, selon les Russes - vont faire appel, selon TASS, le Royaume-Uni s'est dit "gravement préoccupé" par cette annonce.

Cette condamnation est intervenue sur fond de bataille de plus en plus sanglante pour la ville-clé de Severodonetsk , dans l'est de l'Ukraine.

Les principales informations :

Deux Britanniques et un Marocain condamnés à mort Les Russes peinent à prendre le contrôle de Severodonetsk Pas de proposition concrète sur les céréales Au moins 4.200 civils tués depuis le début du conflit

La Russie affirme avoir tué "des centaines" de combattants étrangers

"Nous sommes évidemment gravement préoccupés. Nous répétons que les prisonniers de guerre ne devraient pas être exploités pour des raisons politiques", a affirmé un porte-parole du Premier ministre Boris Johnson . Quatre militaires volontaires étrangers dont un Français ont été tués en combattant l'invasion russe en Ukraine, selon la Légion internationale pour la défense de l'Ukraine (LIDU), ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles