Ukraine: les autorités d'occupation russe annoncent de nouvelles évacuations dans la région de Kherson

Une vue aérienne de Kherson (sud de l'Ukraine), le 20 mai 2022. - ANDREY BORODULIN / AFP
Une vue aérienne de Kherson (sud de l'Ukraine), le 20 mai 2022. - ANDREY BORODULIN / AFP

La bataille de Kherson se précise. Les autorités d'occupation russe de la région de Kherson dans le sud de l'Ukraine ont annoncé mardi soir de nouvelles évacuations de civils, quelques jours après que plus de 70.000 personnes ont quitté la zone de laquelle se rapproche l'armée ukrainienne.

"J'ai décidé d'étendre la zone d'évacuation de 15 kilomètres à partir du Dniepr", a déclaré le gouverneur installé par Moscou à Kherson, Vladimir Saldo, dans une allocution publiée sur Telegram.

"Des mesures d'évacuation forcée seront appliquées à partir du 6 novembre aux personnes restantes", peut-on aussi lire sur le compte de l'administration de Kakhovka, une ville concernée par ces nouvelles évacuations. "L'évacuation est effectuée par transport (routier)", a précisé la même source.

"Risque immédiat d'inondation"

Selon Vladimir Saldo, qui s'adressait face caméra aux habitants de la région de Kherson, région ukrainienne annexée fin septembre par Moscou, "il existe un risque immédiat d'inondation" d'une partie de la rive gauche du fleuve Dniepr face à une potentielle "attaque massive de missiles contre le barrage de Kakhovka".

Le gouverneur installé par Moscou a qualifié la période de "difficile" alors que les forces de Kiev mènent une offensive dans la région depuis plusieurs semaines, avançant d'ouest en est, malgré la résistance de l'armée russe.

C'est en raison des gains territoriaux réalisés par les soldats ukrainiens que les autorités d'occupation russes avaient déj demandé mi-octobre aux habitants de la rive droite de quitter leur domicile pour traverser le fleuve Dniepr.

Article original publié sur BFMTV.com