Ukraine: au moins 243 enfants tués depuis le début de la guerre, des millions ont besoin d’aide humanitaire

Des landaus vides pour symboliser le nombre d'enfants tués en Ukraine, à Lviv, le 18 mars 2020  - Yuriy Dyachyshyn © 2019 AFP
Des landaus vides pour symboliser le nombre d'enfants tués en Ukraine, à Lviv, le 18 mars 2020 - Yuriy Dyachyshyn © 2019 AFP

Le bilan humain de la guerre en Ukraine continue d'augmenter quotidiennement. Depuis le début du conflit, il y a près de cent jours, des milliers de personnes sont mortes. Selon le président Volodymyr Zelensky, 243 enfants ont été tués depuis le lancement de l'invasion russe.

"Nous ne disposons pas encore de toutes les informations en provenance des territoires occupés (l'est de l'Ukraine, NDLR). Mais nous savons que 446 enfants ont été blessés et 243 enfants sont morts. 139 sont portés disparus", a déclaré le président ukrainien ce mercredi.

Quelques heures plus tôt, l'Unicef tirait la sonnette d'alarme. La guerre en Ukraine a eu "conséquences dévastatrices pour les enfants à une échelle et à une vitesse jamais vues depuis la Seconde Guerre mondiale", indique le Fonds des Nations Unies pour l'enfance dans une note publiée ce mercredi.

Des conséquences dévastatrices

L'agence onusienne ne donne pas les mêmes chiffres que les autorités ukrainiennes et affirme que 262 enfants sont morts à cause du conflit depuis fin février, et que 415 ont été blessés.

L'Unicef explique que trois millions d'enfants en Ukraine et plus de 2,2 millions d'enfants supplémentaires réfugiés dans les pays d'accueil ont actuellement besoin d'une aide humanitaire.

"La guerre et les déplacements de masse sont en train d’anéantir les moyens de subsistance et les possibilités économiques de nombreuses familles", peut-on également lire.

"Sans cessez-le-feu immédiat, les enfants d’Ukraine continueront de souffrir", prévient Catherine Russell, Directrice générale de l’Unicef.

Or, selon Washington, le conflit pourrait durer "de nombreux mois." "Cela pourrait se terminer demain, si la Russie mettait fin à son agression", mais "nous ne voyons aucun signe dans cette direction à ce stade", a estimé ce mercredi le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken.

Cette appréciation sur la durée de la guerre a été confirmée mercredi par un responsable sécuritaire occidental sous couvert d'anonymat, cité par l'AFP: "le conflit devrait durer jusqu'à la fin de cette année, et probablement au-delà".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles