Ukraine : Amnesty International assure détenir des «preuves irréfutables» de crimes de guerre

© Narciso Contreras / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency via AFP

Amnesty International affirme détenir des "preuves irréfutables" de crimes de guerre en Ukraine. Le rapport de l'ONG vient d'être publié, il pointe les exactions commises par les soldats russes sur des civils. Les enquêteurs ont recueilli sur place plus de 40 témoignages de proches de victimes.

Des crimes de guerre ont bien été commis en Ukraine. Amnesty International affirme détenir des "preuves irréfutables". Le rapport de l'ONG vient d'être publié, il pointe les exactions commises par les soldats russes sur des civils. Comme ce couple de retraités dans un petit village au nord-ouest de Kiev. Des soldats russes entrent dans leur maison et les enferment au sous-sol. Plus tard, un des soldats demande au vieil homme une cigarette. Il n'en a pas. Le soldat lui tire dans le bras. "Finis-le", répond son collègue. Le soldat l'abat d'une balle dans la tête.

>> Retrouvez Europe soir week-end en podcast et en replay ici

Des témoignages comme celui-ci, Amnesty en a déjà collecté 45. Europe 1 a aussi recueilli le témoignage de Vladislav, un habitant de Boutcha. Il témoignait il y a quelques semaines au micro de William Molinié, envoyé spécial en Ukraine. "Il y avait un grand-père assis sur un banc dans sa cour. Il préparait un feu pour manger. Il n'avait ni électricité ni eau", expliquait-il alors. "Un type habillé en noir l'a tout simplement fusillé. Ils étaient en uniforme noir. Certains disaient que c'étaient les services spéciaux, d'autres disaient que c'étaient les hommes de Kadyrov. Mais tous tiraient sur tout ce qui bougeait, sans pitié."

Des "violations du droit international"

Quelles méthodes les enquêteurs d'Amnesty International ont utilisé pour rassembler ces "preuves irréfutables" ? Ils se sont installés dans huit villes, particulièrement touchées par l...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Guerre en Ukraine - Frédéric Encel : "Poutine est vraisemblablement malade. On ne sait pas si cette maladie sera une variable dans ses prises de décision"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles