Ukraine : les États-Unis décident de nouvelles sanctions contre la Russie

Moscou a appelé le G20 à se concentrer sur les questions économiques et financières plutôt que politiques et sécuritaires.  - Credit:EMIN SANSAR / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency via AFP
Moscou a appelé le G20 à se concentrer sur les questions économiques et financières plutôt que politiques et sécuritaires. - Credit:EMIN SANSAR / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency via AFP

« En réponse à la guerre non provoquée de Moscou contre l'Ukraine », les États-Unis annoncent dans un communiqué mettre en place de nouvelles sanctions à l'encontre de la Russie. Ces mesures viseront à « perturber les chaînes d'approvisionnement de l'armée russe et à imposer des coûts sévères à ceux qui viennent en aide au président Vladimir Poutine, ainsi que tous ceux qui soutiennent la brutalité russe vis-à-vis de son voisin », explique le secrétaire d'État Antony Blinken, cité dans le communiqué.

Cette nouvelle salve de sanctions visera notamment des réseaux financiers liés au Kremlin, dont des entités en France et en Suisse. Les sanctions visent, par exemple, la société russe d'électronique Milandr et des sociétés-écrans en Arménie, à Taïwan et en Suisse liées à l'entreprise russe, indiquent des communiqués du département du Trésor américain et du département d'État.

Washington annonce, en outre, sanctionner des membres de la famille de l'oligarque russe Suleiman Kerimov, lui-même déjà visé par des sanctions américaines, dont l'une de ses filles, Gulnara Kerimova, qui possède quatre agences immobilières en France. Un ressortissant suisse Laurin Katz, qui dirige ces agences, est également sanctionné.

Gel d'avoirs et interdiction d'interagir avec une banque américaine

Ces nouvelles restrictions visent, par ailleurs, la direction de la compagnie d'aviation de luxe russo-maltaise, Emperor Aviation, qui a facilité des voyages de luxe de la famille Kerimov.

À LI [...] Lire la suite