Ukraine: à Mykolaïv, la population suit attentivement la contre-offensive sur Kherson de l'armée ukrainienne

REUTERS - VALENTYN OGIRENKO

La contre-offensive de l’Ukraine contre les forces russes dans le sud de la région de Kherson s’avère plus difficile qu’elle ne l’était dans le Nord-Est : c’est ce qu’a confié hier, mercredi, le ministre ukrainien de la Défense. En cause, selon Oleksii Reznikov, les conditions météorologiques qui se dégradent et le terrain. L’armée ukrainienne a lancé début septembre une contre-offensive pour reprendre Kherson et sa région, aux mains des forces russes depuis les premières semaines de la guerre. Des opérations que l’on suit attentivement du côté de Mykolaïv, située à une cinquantaine de km à vol d’oiseau de Kherson.

avec nos envoyés spéciaux à Mykolaïv, Anastasia Becchio et Boris Vichith

L’armée ukrainienne est avare en commentaires, peu d’informations filtrent du terrain, mais le front de Kherson représente l’espoir pour bon nombre de gens et chaque avancée ukrainienne est vécue ici comme une petite victoire.

Mykolaïv a repoussé les assauts russes au printemps, mais du fait de sa proximité avec le front, la ville portuaire subit des bombardements quasi incessants. Les autorités ont fait les comptes : depuis le début de l’opération militaire russe il y a huit mois, la ville n’a connu que 41 jours sans attaque. Plusieurs alertes ont retenti dans la nuit : selon les forces aériennes, 3 drones iraniens ont été interceptés au dessus de la région et 15, dans la région voisine d’Odessa.

À lire aussi : À Kherson, des habitants écartelés entre rester et évacuer vers la Russie

Coupures d'eau et d'électricité


Lire la suite sur RFI