Ukraine: à Mykolaïv, les habitants d'un quartier bombardé par l'armée russe déblaient les gravats

La contre-offensive se poursuit dans la région de Kherson. Les forces ukrainiennes tentent une percée à partir des fronts situés au sud de Kryvyï Rih et à l'est de Mykolaïv. Cette ville portuaire est régulièrement frappée par des missiles qui touchent notamment des bâtiments résidentiels ou des établissements médicaux ou scolaires. Reportage dans un quartier du centre-ville bombardé la nuit dernière.

Avec nos envoyés spéciaux à Mykolaïv, Anastasia Becchio et Boris Vichith

Des employés d'un dispensaire pédiatrique s'activent à ramasser les gravats et les éclats de verre. Toutes les vitres du bâtiment de trois étages ont été soufflées par l'explosion, survenue vers trois heures du matin. Le veilleur de nuit, seul présent sur les lieux, a survécu.

Svetlana Dmitrieva est la directrice par intérim de l’établissement.

Tous nos boxs médicaux ont été quasiment détruits. Ici, le mur n'existe plus. Lorsqu'on est arrivés le matin, le sol était recouvert de débris. On a déjà chargé plusieurs véhicules avec des gravats. Quasiment chaque nuit, la ville subit des bombardements.

Le bâtiment voisin, un institut de formation des enseignants, a, lui aussi, été fortement endommagé.

Ce sont les débris de ce qui a atterri devant notre entrée principale. C'était un missile S300.

Le directeur Vasyl Shuliar voit dans ce bombardement une réponse des militaires russes à la contre-offensive en cours à Kherson.

La semaine dernière, un missile russe avait visé l'unique pont qui relie Mykolaïv à la rive ouest du fleuve Boug, sans atteindre sa cible.


Lire la suite sur RFI