Ukraine: à la Maison des officiers de Mykolaïv, «comme dans une fourmilière»

Dans le sud de l'Ukraine, la situation reste tendue autour de Mykolaïv, ville verrou pour les troupes russes sur la route d'Odessa. Selon le commandement militaire ukrainien pour le Sud, « les forces russes tentent de consolider leurs positions dans l'ouest de la région de Kherson afin de pousser vers celle de Mykolaïv ». Comme dans le reste du pays, des volontaires se sont organisés pour venir en aide à l'armée.

Avec nos envoyés spéciaux à Mykolaïv, Anastasia Becchio et Boris Vichith

C'est un grand bâtiment ocre, avec son portique classique à six colonnes, renforcées par un mur de sacs de sable.

►Sur France 24 : À Mykolaïv, la solidarité pour faire face aux pénuries

Nous sommes à la Maison des officiers de la flotte de Mykolaïv, bâtiment historique de la ville datant de l'époque tsariste et servant de plateforme logistique.

Des poêles à bois, des hérissons antichars sont entreposés dans un coin du jardin. Des volontaires les amèneront sur la ligne de front, explique l'un des coordinateurs du centre, Mikhail Fateev.

Ce sera envoyé aux militaires, parce qu'ils sont dans la steppe, dans les tranchées. Il y a aussi ces filets de camouflage que tout le monde fabrique, y compris ma mère ; tous ceux qui peuvent aider le font. On est comme dans une fourmilière, ici.

Dans l'ancienne salle de spectacle aux murs bleu marine défraichis, des femmes plient du linge et des vêtements qui seront envoyés à l'armée.

À l'étage du dessous, une pharmacienne trie des boîtes de médicaments. Les dons affluent de toute l'Ukraine et de l'étranger.

On sent que la guerre est proche et personne ne veut d'un nouveau Boutcha et de ses atrocités ici. C'est pourquoi, tout le monde se mobilise.

Des militaires chargent des sacs de pommes de terre dans leur véhicule. Le chef d'orchestre de jazz Vladimir Alekseev discute avec eux et prend des nouvelles du moral des troupes.

Globalement, ils ont tous le moral, parce qu'ils défendent leur terre. Oui, bien sûr, il y a des difficultés, des pertes, mais en général, le moral est bon.

Le pick-up chargé, les militaires repartent vers le front. Au loin, des déflagrations retentissent.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles