Ukraine: à Kramatorsk, la situation militaire est toujours difficile pour Kiev

En Ukraine, Kiev donne le tempo depuis plusieurs jours. L'armée ukrainienne affirme
mener une contre-attaque pour reprendre Kherson dans le sud du pays. En réaction, Moscou est contrainte de revoir sa stratégie au risque de ralentir la progression
de l'armée russe dans le Donbass.

Avec notre correspondant en Ukraine, Stéphane Siohan

À Kramatorsk, dans la région de Donetsk à l'est de l'Ukraine, la situation militaire est toujours difficile pour Kiev, car les forces armées ukrainiennes continuent de subir un assaut en bonne et due forme, qui se concentre désormais autour de l’agglomération de Bakhmout. L’armée russe grignote des positions autour de cette ville, dont la périphérie est massivement bombardée, et pour les civils qui sont restés, la situation devient réellement très critique et des évacuations sont en cours.

On observe également que les combats font rage aux portes d’Avdiivka et de Pisky, au nord-ouest de Donetsk. Les Russes annoncent régulièrement des avancées, mais ce secteur est un des plus solidement fortifié par les Ukrainiens dans le Donbass. Maintenant, il faut regarder l’image globale : depuis un mois, l’armée russe n’a progressé sur le front que sur environ une dizaine de kilomètres, et c’est finalement très peu au regard de l’objectif affiché de s’emparer de toute la région de Donetsk.

Situation critique à l'hôpital n°1 de Slaviansk

En réalité, de nombreux vieillards malades évacués n’ont même plus de famille, Et pour beaucoup d’entre eux, ce train qui part du Donbass, sera le dernier grand voyage.


Lire la suite sur RFI