Ukraine: à Irpin près de Kiev, «c'est là qu'était ma vie, mon enfance»

La ville d'Irpin, en banlieue de Kiev, reste encore aujourd'hui un symbole de la destruction massive opérée au début du conflit en Ukraine. Quelque 60% des habitants sont revenus y vivre, mais le travail de reconstruction demeure gigantesque. Nos envoyés spéciaux se sont rendus sur place avec Aryna.

Avec nos envoyés spéciaux à Irpin, Clea Broadhurst et Julien Boileau

Avant le début du conflit, Aryna, une jeune fille de 17 ans, vivait dans ce lotissement d'Irpinlypki, à présent détruit et recouvert de suie qui a noirci les immeubles.

J'étais sous le choc, car j'étais là lorsque la première bombe est tombée sur mon immeuble. C'était très… « wow ! ». Et quand je suis revenue ici et que j'ai vu comment c'était maintenant… je n'ai pas de mot.

L'odeur du brûlé est encore présente dans l'air lorsque l'on s'approche des ruines. Aryna nous propose de voir l'état de son appartement situé au troisième étage d'un immeuble éventré.

Ça s'est produit le 28 mars, je le sais car ma grand-mère et mon oncle étaient là. Ma grand-mère va bien, mais mon oncle est mort.

La jeune fille avance dans les décombres de son passé. Murs déchirés, vaisselle brisée et éparpillée au sol.

La première fois que je suis revenue dans mon appartement, j'ai juste pleuré. Je ne pouvais plus rien ressentir. Je ne pouvais que pleurer. C'était trop dur, c'est là qu'était ma vie, mon enfance… C'est difficile. Je n'aurais jamais imaginé que cela pouvait se produire.

Ils nous l'ont promis, mais seulement une fois que la guerre sera finie.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles