Ukraine: à Boutcha, Guterres appelle Moscou à coopérer avec la CPI

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après sa rencontre avec Vladimir Poutine à Moscou, le secrétaire général de l’ONU est sur le terrain en Ukraine ce jeudi 28 avril. Dans la matinée, Antonio Guterres s’est rendu dans la banlieue de Kiev, dans trois villes théâtres d’exactions imputées à l’armée russe.

La première étape pour Antonio Guterres était Borodianka ce jeudi. Cette bourgade a été dévastée par les bombardements où de nombreux cadavres de civils ont été découverts après le départ des troupes russes. « La guerre est une absurdité au 21e siècle », a déclaré Antonio Guterres, devant des maisons en ruines.

Puis il a visité une autre localité devenue le symbole des atrocités commises depuis l’invasion russe, Boutcha, où l’ONU a documenté le meurtre d’au moins 50 civils, certains par exécution sommaire.

« Ce sont toujours les civils qui paient le prix le plus élevé »

Le visage grave, le secrétaire général de l'ONU a pris la parole devant des journalistes : « Lorsque nous voyons ce site horrible, je me rends compte à quel point il est important [d'avoir] une enquête approfondie et de rendre des comptes. Je suis heureux que la cour ukrainienne voie cette situation, que le bureau du procureur soit déjà sur place. Je soutiens pleinement la Cour pénale internationale (CPI) et j'appelle la Fédération de Russie à accepter, à coopérer avec la CPI. Mais lorsque nous parlons de crimes de guerre, nous ne pouvons oublier que le pire des crimes est la guerre elle-même. »

Et « ce sont toujours les civils qui paient le prix le plus élevé », a déclaré Antonio Guterres lors de sa troisième étape, à Irpin. Kiev accuse les forces russes d’y avoir, là aussi, commis des massacres. Le secrétaire général de l’ONU aura l’occasion d’en parler avec le président Volodymyr Zelensky cet après-midi.

► À lire aussi : Antonio Guterres à Moscou, quel impact sur la trajectoire du Kremlin ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles