UE-Russie : Macron demande à "recadrer" la relation car les sanctions ne sont "plus efficaces"

·1 min de lecture

Le président français Emmanuel Macron a affirmé mardi à Bruxelles que l'UE avait "besoin de recadrer très profondément" sa relation avec Moscou et que "la politique des sanctions" était arrivée à ses "limites", envers la Russie comme envers le Bélarus. Il a estimé qu'il ne fallait plus être "simplement réactif" mais "définir une stratégie de court, moyen et long terme" avec la Russie.

"Efficacité relative" des dernières sanctions

"La politique des sanctions progressives sur des situations gelées n'est plus une politique efficace", a-t-il ajouté lors d'un point de presse après le Conseil européen. Emmanuel Macron était questionné sur l'impact des sanctions européennes adoptées contre le Belarus, après le détournement d'un avion de ligne pour arrêter un opposant, mais aussi de celles prises contre Moscou pour faire libérer l'opposant Alexei Navalny, à ce jour sans résultat.

"Ce que vous dites est très juste, mais vous auriez en tête quel autre type de mesure ?", a rétorqué le président français à un journaliste. "Ce n'est pas évident de dire, qu'est-ce qu'on fait derrière. Dans ces cas-là, on déclenche un conflit armé ?", a-t-il lancé en forme de boutade. Il a cependant reconnu "l'efficacité relative des dispositions que nous avons pu prendre durant ces dernières années".

Un "moment de vérité dans notre relation avec la Russie"

Le Conseil européen a donc demandé à la Commission pour juin un rapport sur la manière de répondre "face aux provocations successives" de la Russie, a-t-i...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles