UE: quinze États veulent de «nouvelles solutions» pour transférer des migrants vers des pays tiers

Quinze pays de l'Union européenne, emmenés par le Danemark et la République tchèque, plaident pour « de nouvelles solutions » pour transférer plus facilement des migrants vers des pays hors Union européenne, y compris lors d'opérations de sauvetage en mer.

Ces quinze pays veulent aller plus loin que le pacte migratoire récemment adopté par l'Union européenne qui durcit le contrôle de l'immigration en Europe. Ils demandent à la Commission européenne « d'identifier, d'élaborer et de proposer de nouveaux moyens et de nouvelles solutions pour prévenir l'immigration irrégulière vers l'Europe », selon cette lettre consultée par l'AFP.

Les quinze pays signataires sont les suivants : la Bulgarie, la République tchèque, le Danemark, la Finlande, l'Estonie, la Grèce, l'Italie, Chypre, la Lettonie, la Lituanie, Malte, les Pays-Bas, l'Autriche, la Pologne et la Roumanie.

À lire aussiCe que contient le pacte asile et migration adopté par le Parlement européen

Ils plaident ainsi pour des mécanismes permettant « de détecter, d'intercepter et, en cas de détresse, de secourir des migrants en haute mer et de les emmener dans un lieu sûr d'un pays partenaire hors de l'UE où des solutions durables pourraient être trouvées pour ces migrants ».


Lire la suite sur RFI