Publicité

UE: la loi sur la restauration de la nature dans l'impasse face aux divisions des pays européens

Les 27 pays membres de l’Union européenne ne parviennent pas à s’entendre pour l’adoption d’un texte législatif ambitieux pour les écosystèmes du continent : le règlement sur la restauration de la nature. Il a été adopté en février par le Parlement européen à l’issue de tractations de longue durée, mais il est maintenant dans l’impasse. Les ministres de l’Environnement devaient voter ce 25 mars durant leur réunion à Bruxelles, mais ce vote n’aura pas lieu.

Avec notre correspondant à Bruxelles, Pierre Benazet

Destiné à inverser la dynamique de perte de la biodiversité dans les pays de l'Union européenne, le texte prévoit des mesures obligatoires pour « réparer » les territoires endommagés. Ce texte vise à préserver la biodiversité de 30% des terres et des mers avec des objectifs supplémentaires pour la restauration des habitats endommagés, mais les partis conservateurs ont obtenu de supprimer l’obligation de restaurer 10% des terres agricoles.

De rebondissement en rebondissement, cette loi sur la restauration de la nature poursuit néanmoins son parcours cahoteux. Ce lundi 25 mars, il est uniquement à l’ordre du jour comme point d’information, un ajout de dernière minute sans espoir de vote. Après l’adoption du Parlement européen, elle ne réunit toujours pas la majorité nécessaire parmi les 27.

La crainte d'éventuelles conséquences politiques du texte

Il manque 1% mais ceci suffit à démontrer combien ce texte reste controversé. À l’approche des élections européennes, la colère des agriculteurs ne faiblit guère et beaucoup de gouvernements semblent donc redouter les éventuelles conséquences politiques de ce texte.


Lire la suite sur RFI