UE: accord en vue pour un salaire minimum européen

Après de longues tractations entre la Commission européenne, le Parlement et les 27 gouvernements, les trois institutions européennes sont tombées d’accord dans la nuit du lundi 6 au mardi 7 juin en vue de l’instauration d’un salaire minimum européen.

Avec notre correspondant à Bruxelles, Pierre Benazet

La Commission en avait fait sa première proposition en octobre 2020 alors que, depuis des années, le salaire minimum était considéré comme du ressort exclusif de chaque pays de l’Union. L’Europe devrait pouvoir tourner la page de la concurrence salariale qui conduit des travailleurs de l’Est ou du centre du continent à venir chercher des emplois à l’Ouest dans des conditions à peine meilleures que dans leurs pays d’origine.

La directive européenne, qui doit encore être formellement approuvée, permettra de définir des salaires de référence, des critères minimum pour la fixation des rémunérations, des échéances pour la mise à niveau des salaires. Plus qu’un véritable salaire minimal avec un seuil commun aux Vingt-Sept, c’est avant tout un cadre pour fixer des rémunérations adéquates en accord avec les partenaires sociaux.

Des mois pour une adoption dans chaque pays

Nicolas Schmit, commissaire européen à l’Emploi et aux Affaires sociales reconnaît qu’il va encore falloir des mois, voire plus, avant que la directive européenne puisse être transposée, c’est-à-dire adoptée dans la législation nationale de chaque pays, mais selon lui, l’impulsion est donnée et elle sera cruciale pour faire face à l’actuelle flambée des prix.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles