Quand Uderzo et Goscinny parodiaient Astérix façon science-fiction

·2 min de lecture

La jolie exposition "Uderzo, comme une potion magique" est à voir actuellement au musée Maillol, à Paris. On y découvre quelques pépites, comme une auto-parodie par le maître et son complice Goscinny d'Astérix en personnage de science-fiction.

C'est une très jolie rencontre avec Albert Uderzo que propose actuellement le musée Maillol à Paris*. Le co-créateur d'Astérix, avec son ami René Goscinny au scénario, est décédé le 24 mars 2020. Un peu plus d'un an après, cette exposition muséale met en lumière l'entièreté de son oeuvre. Impossible de dire qu'on y découvre toute la virtuosité d'Uderzo - elle était déjà connue ! En revanche, l'expo retrace avec élégance, et une forme de pudeur, le parcours de l'artiste, de ses influences d'enfants - il a eu la passion Disney ! - à sa gestion du succès phénoménal d'Astérix. Question délicate, puisqu'on sait que René Goscinny est mort prématurément, à seulement 51 ans, en 1977, et qu'Uderzo a continué seul l'aventure. Avec la bénédiction du public, mais sans celle des critiques.

Uderzo façon EC Comics

Si le musée Maillol montre évidemment nombre de planches originales d'Astérix, il dévoile aussi de sacrées pépites. Comme une auto-parodie par Uderzo et Goscinny publiée en 1969 dans le journal Pilote (magazine créé dix ans plus tôt, et présentant au public Astérix dès son premier numéro ; cette revue, quasi-miraculeuse, a été celle de Blueberry, Lucky Luke, Achille Talon, La Rubrique-à-Brac ou ...). Le principe de l'exercice ? Uderzo et Goscinny reprenaient les "suggestions" faites par les commentateurs, qui reprochaient à la série des irréductibles gaulois de ne pas être assez ceci, ou assez cela, et imaginaient en conséquence des versions alternatives de leurs héros. Ainsi, la première partie de la planche ci-dessous voit le duo de Gaulois comme des aventuriers de l'espace. Au-delà de la blague, le dessin est une référence lumineuse aux artistes américains de l'école , et qui s'était spécialisée dans l'horreur et la science-fiction.

L'une des planches auto-parodiques d'Astérix faites par Goscinny et Uderzo eux-même. Dans la partie supérieure, les auteurs imaginent Astérix et Obélix héros de l'espace. La seconde joue sur le cliché de la pauvreté littéraire de la bande[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles