Ubisoft visé par un canular à Montréal, des dizaines de policiers mobilisés

Source AFP
·1 min de lecture
Les policiers ont entrepris une fouille méticuleuse des lieux et ont commencé à évacuer des salariés.
Les policiers ont entrepris une fouille méticuleuse des lieux et ont commencé à évacuer des salariés.

Ubisoft-Montréal a été ciblé par un canular téléphonique qui a provoqué une importante mobilisation policière durant plusieurs heures. En début de soirée, alors que plusieurs dizaines d'employés avaient été évacués du bâtiment après plusieurs heures d'incertitude et d'angoisse, la police a confirmé que l'opération était terminée et qu'il s'agissait d'une fausse alerte.

« L'opération en lien avec un appel de prise d'otages est terminée », a tweeté la police en début de soirée. « Aucune menace n'a été détectée et il n'y a eu aucun blessé. » « Une enquête suivra pour faire la lumière sur l'appel à l'origine de cet important déploiement policier », selon les autorités. Ubisoft a peut-être été victime d'un canular téléphonique connu sous le nom de swatting (« Swat » désigne en anglais une unité d'intervention de la police américaine), indiquent le quotidien La Presse et la chaîne canadienne TVA. Cette tactique de harcèlement, qui vise à piéger la police par un appel anonyme pour la forcer à intervenir en toute urgence, est très populaire dans le milieu des joueurs en ligne, selon ces médias.

La vengeance d'un gamer ?

Selon La Presse, les enquêteurs étudient la possibilité que l'incident soit « l'?uvre d'un ?gamer? mécontent d'un nouveau jeu d'Ubisoft ayant été conçu en bonne partie à Montréal ». Le ou les auteurs de cet incident aurai(en)t eu recours à cette technique pour se « venger » d'Ubisoft, selon le quotidien en ligne. La police de Montréal avait déclenché [...] Lire la suite