« Uber Files » : Emmanuel Macron accusé d'avoir œuvré en coulisses pour le géant du VTC

© Jacques Witt/SIPA

Des documents internes à Uber dévoilés par Le Monde et France Info montrent l’implication du chef de l’État, alors ministre de l’Économie, dans l’implantation du géant du VTC, trois ans seulement après son arrivée en France.

Des révélations qui pourraient être gênantes pour Emmanuel Macron. Du moins en ce qui concerne son rôle bienveillant envers Uber pendant deux ans entre 2014 et 2016. Le Monde et France Info dévoilent ce dimanche 10 juillet de nombreux documents internes à l’entreprise américaine qui montrent comment le ministre de l’Économie a agi en faveur du géant de la Silicon Valley. Alors qu’Uber fait l’objet d’enquêtes sur le plan pénal ou fiscal et que les taxis sont en colère, l’entreprise peut compter sur un soutien de poids, la figure montante du gouvernement, et ce contre l’avis de François Hollande ou de Bernard Cazeneuve, alors ministre de l’Intérieur. Nommé ministre de l’Économie fin août 2014, l’actuel chef de l’État reçoit au ministère quatre figures d’Uber : Pierre-Dimitri Gore-Coty (alors directeur Europe de l’Ouest), Mark MacGann (lobbyiste en chef pour la zone Europe, Afrique, Moyen-Orient), David Plouffe (ancien conseiller de Barack Obama et vice-président d’Uber), et le PDG de l’entreprise, Travis Kalanick. Quelques jours avant, la nouvelle loi Thévenoud encadrait encore un peu plus la possibilité de devenir chauffeur Uber. Les quatre hommes ressortent ravis malgré le contexte. « Spectaculaire, du jamais-vu », s’extasient-ils, selon les documents.

Lire aussi - « L’appel d’offres pour 2027 est ouvert » : Macron fait déjà face aux ambitions des ténors de la majorité

Presque un échange tous les mois avec Uber

Aujourd’hui, nos confrères, qui ont travaillé avec le Consor...

Lire la suite sur LeJDD

VIDÉO - "Derrière cette image, il y a l’envie de faire passer un message : Macron 2 ne sera pas Macron 1" : Jean-Michel Aphatie décrypte les 3 symboles cachés derrière la mise en scène de l’arrivée de Macron au Champ de mars

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles