« Uber Files » : une commission d’enquête va être menée par l’Assemblée nationale

© Geoffroy Van der Hasselt / AFP

Les députés vont se pencher sur le scandale des « Uber files ». Ce mercredi, la commission des lois de l'Assemblée nationale a donné son accord pour le lancement d’une commission d’enquête initialement demandée par le groupe parlementaire de La France insoumise  (LFI). Ces travaux devraient débuter dès le mois de février et doivent durer au maximum six mois. Composée de 30 élus, cette commission va devoir « identifier l'ensemble des actions de lobbying menées par Uber pour pouvoir s'implanter en France et le rôle des décideurs publics de l'époque ».

Lire aussi - Uber Files : pourquoi l’entreprise aura du mal à abandonner sa « stratégie du chaos »

Les députés chargés de ce travail vont aussi donner des « recommandations concernant l'encadrement des relations entre décideurs publics et représentants d'intérêts ». Ils devront aussi analyser « les conséquences sociales, économiques et environnementales du développement du modèle Uber en France ».

Pour réaliser l’ensemble de cette mission, les membres qui vont composer cette commission vont se pencher sur toute l’enquête menée par un ensemble de journalistes. Ces derniers avaient eu accès à des milliers de documents issus de l’entreprise américaine. Un « deal secret » entre Uber et Emmanuel Macron aurait même été établi lorsque l’actuel président était ministre de l’Économie.

LFI charge Macron

Dans un communiqué, La France insoumise a directement mis en cause le président de la République, en faisant le lien, notamment, avec la r...


Lire la suite sur LeJDD