Les tyrannosaures auraient chassé en meute comme les loups !

Nathalie Mayer, Journaliste
·2 min de lecture

Vous retrouver confronté à une meute de loups. L’idée vous fait trembler ? Alors, imaginez que vous ayez à faire face à une meute… de Tyrannosaurus rex. Le redouté T-Rex qui régnait sur l’hémisphère Nord pendant le Crétacé supérieur, il y a entre 66 et 100 millions d’années. C’est en tout cas l’image que des chercheurs de l’université de l’Arkansas (États-Unis) nous mettent aujourd’hui en tête. Selon eux, le T-Rex n’était pas un prédateur solitaire, mais plutôt un carnivore social.

Pour en arriver à ces conclusions, les chercheurs ont examiné un site de fossiles du côté du monument national de Grand Staircase-Escalante (États-Unis). Leurs analyses physico-chimiques et géochimiques racontent, de manière convaincante, l’histoire d’un événement de mort synchrone de quatre ou cinq T-Rex. Vraisemblablement au cours d’une inondation. Selon les chercheurs, une preuve de plus de la capacité de ces dinosaures à interagir en tant que meute grégaire.

Car, rappelons que l’idée avait déjà été avancée il y a plus de vingt ans, après des découvertes faites sur un site en Alberta (Canada). Toutefois, beaucoup de scientifiques doutaient du fait que les capacités cognitives du T-Rex aient été suffisantes pour organiser des chasses et une vie en groupe. Mais les nouvelles découvertes faites dans l’Utah — s’ajoutant à d’autres également faites dans le Montana par le passé — semblent être de nature à amener les scientifiques à reconsidérer la façon dont ils envisagent le comportement de ces dinosaures.

Ici, le squelette de Trix au centre de recherche sur la biodiversité de Leiden (Pays-Bas). C’est ce T-Rex que les chercheurs de l’université libre d’Amsterdam ont modélisé dans leur étude sur la démarche du dinosaure. © Mike Bink, Centre de recherche sur la biodiversité de Leiden
Ici, le squelette de Trix au centre de recherche sur la biodiversité de Leiden (Pays-Bas). C’est ce T-Rex que les chercheurs de l’université libre d’Amsterdam ont modélisé dans leur étude sur la démarche du dinosaure. © Mike Bink, Centre de recherche sur la biodiversité de Leiden

Le T-Rex, un dinosaure à la démarche placide

D’autres chercheurs se sont, quant à eux, intéressés à la vitesse de déplacement des T-Rex. Des paléontologues de l’université libre d’Amsterdam...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura