Le typhon Chanthu est passé en catégorie 4 en moins de 12 h !

·2 min de lecture

Chanthu. C’est le drôle de petit nom qui lui a été donné. Et Chanthu, c’est une « perturbation atmosphérique tourbillonnaire, de grande échelle, due à une chute importante de pression ». Un ouragan, donc. Mais non, pas tout à fait. Car il y a une subtilité. Lorsqu’un tel phénomène météorologique extrême se développe dans le nord-ouest du Pacifique, les chercheurs parlent plutôt de typhon.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Chanthu, donc, c’est un typhon. Comme il en apparaît régulièrement dans la région. Un autre d’entre eux, Conson, vient d’ailleurs de frapper les Philippines. Causant des coupures d’électricité. Mais jusqu’à présent, aucun autre dégât majeur. Mais Chanthu a ceci de particulier qu’il s’est intensifié en un clin d’œil. Ou presque. En moins de 12 heures, il est passé en catégorie 4.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Chanthu pourrait encore évoluer pour gagner le statut de super typhon de catégorie 5 avant de toucher terre du côté de Taïwan et de la Chine les 12 et 13 septembre prochains. Les météorologues estiment que le typhon pourrait souffler sur ses pays à plus de 200 km/h avec des rafales pouvant considérablement dépasser ce chiffre.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles