Ce type de relations pourtant très populaire est aussi celui qui brise le plus de coeurs, d'après une étude

Depuis quelques années, un nouveau terme popularisé par la génération Z est venu enrichir le lexique du dating : le situationship. Un mot employé afin de désigner un certain type de relations plus décontractées, sans prises de tête et sans engagement. On dit alors qu’on est dans une situationship lorsqu’on fréquente une personne, qu’on apprécie passer du temps avec elle, qu’on organise plusieurs rencards avec elle, sans pour autant poser d’étiquette sur cette relation, ni que celle-ci implique une quelconque notion d’exclusivité. Tout est supposé reposer sur la liberté et la transparence. Si beaucoup prétendent se satisfaire de ces relations qui demeurent malgré tout assez floues, une récente étude vient prouver qu’elles nous feraient en réalité plus de mal que de bien. En effet, les situationship pourraient vous briser le coeur encore plus qu’une relation dite "classique". C’est en tout cas ce que révèle l’enquête menée par l’application de rencontres eharmony auprès de ses utilisateurs : "75 % des célibataires ont déjà eu le cœur brisé à cause d'une situationship, avec un pic à 82 % parmi la génération Z", nous apprend le rapport. Et pour cause ces relations sont souvent à l’origine d’une "intériorisation des sentiments", ainsi lorsqu’elles prennent fin, elles sont souvent plus "déchirantes et douloureuses".

  • Pour désamorcer une dispute, changez votre façon de parler, conseillent les experts

Pourquoi les (...)

Lire la suite sur Grazia

Philippine Leroy-Beaulieu, fascinante dans une robe longue à la coupe bustier, elle nous donne une leçon de style
Pourquoi « élever » votre partenaire mène à l'épuisement relationnel
Cette mauvaise habitude nocturne fait vieillir le cerveau de deux ans
La règle des 5% pour perdre du poids sainement selon Harvard
Vaut-il mieux partir souvent en week-end, ou profiter de grosses vacances d’été pour être heureux au travail ? La réponse des experts