Twitter va entamer une vague de licenciements, les salariés saisissent la justice

CARLOS BARRIA

Les emails de licenciements sont attendus pour ce vendredi 4 novembre 2022 à 15h, heure hexagonale. Elon Musk a demandé aux équipes de Twitter de trouver jusqu'à un milliard de dollars par an d'économies sur les infrastructures.

L'oiseau bleu a du plomb dans l'aile : à Twitter, c'est l'heure des licenciements. C'est par mail que la nouvelle direction du réseau social va annoncer à ses employés si leur emploi est supprimé ou pas. Le couperet doit tomber avant 09h00 heure du Pacifique (16h00 GMT, soit 17h à l'heure française) ce vendredi 4 novembre 2022. Les employés du réseau de micro-blogging ont appris cette échéance 24 heures avant, par un email que Reuters a pu consulter : "Afin de mettre Twitter sur la bonne voie, nous devrons entamer vendredi un processus difficile visant à réduire nos effectifs".

Badges d'accès bloqués

Dans ce même courriel, toujours selon l'agence de presse, le réseau social explique que ses bureaux seront temporairement fermés et les badges d'accès désactivés, cela pour "assurer la sécurité de chaque employé ainsi que des systèmes de Twitter et des données des clients". Les employés qui conserveront leurs emplois seront prévenus par un courriel envoyé à leur adresse électronique professionnelle, ceux qui seront licenciés recevront un message sur leur adresse électronique personnelle, est-il précisé. Cette vague de licenciement massive constitue l'issue d'une semaine éprouvante pour Twitter après l'officialisation de son rachat par Elon Musk.

Twitter au tribunal

Le milliardaire, patron de SpaceX et Tesla, a déboursé 44 milliards de dollars pour s'offrir le réseau social. Il veut désormais trouver le chemin de la rentabilité pour ce site dont les pertes s'élèvent à plusieurs centaines de millions de dollars. Selon deux sources au fait du dossier ainsi que des échanges via le service de messagerie professionnelle interne Slack dont Reuters a pu prendre connaissance, Elon Musk a demandé aux équipes de Twitter de trouver jusqu'à un milliard de dollars (environ un milliard d'euros) par an d'économies sur les infrastructures. L'agence Bloomberg a rapporté vendredi que des salariés du réseau social ont initié devant un tribunal fédéral de San Francisco un recours collectif [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi