Sur Twitter, une Première ministre et une députée se trompent de Liz Truss

Liz Truss, le 5 juillet 2022.  - Justin Tallis
Liz Truss, le 5 juillet 2022. - Justin Tallis

Sachez-le: si vous souhaitez féliciter ou interpeller la nouvelle Première ministre britannique Liz Truss sur Twitter, il vous faudra vous adresser à @trussliss. C'est seulement si, pour une raison ou pour une autre, vous désirez solliciter la nettement plus anonyme Liz Trussell que vous serez bien avisé d'écrire à @liztruss. Une homonymie dans les adresses et un renversement du prénom et du patronyme qui en ont déjà perdu quelques-uns et quelques-unes. Dont deux internautes politiques de premier plan, comme le Guardian l'a remarqué.

"Préparez les boulettes"

C'est avec les meilleures intentions que la Première ministre sociale-démocrate suédoise, Magdalena Andersson, s'est installée, lundi, derrière son clavier pour y faire part de sa foi dans l'avenir suédo-britannique: "Félicitations à Liz Truss, qui va exercer les fonctions de Première ministre britannique. La Suède et la Grande-Bretagne poursuivront leur coopération profonde et étendue. C'est important pour nos citoyens, nos économies et nos sécurités nationales".

Moins souriante, la députée écologiste de Brighton, Caroline Lucas, tempêtait à peu près au même moment et surtout au même endroit:

"Liz Truss n'a toujours pas compris - Boris Johnson n'a pas accompli le Brexit, sa myriade d'erreurs dans la gestion du Covid ont coûté un nombre incalculable de vies, et il part en ayant sali sa fonction. Pendant ce temps, elle a fait campagne en idéologue droitière et gouvernera en tant que telle - ce qui est un désastre pour nous tous".

Deux messages adressés à @Liztruss... Et donc à Liz Trussel. Celle-ci s'est amusée du soudain intérêt du royaume suédois à son égard: "Hâte de venir chez vous bientôt! Préparez les boulettes de viande!"

Une même erreur, deux réactions

Là où Magdalena Andersson a préféré retirer son tweet, pour publier plus judicieusement le suivant à l'attention de @Trussliz, la parlementaire a assumé et affirmé plus tard sur la même plateforme: "Franchement, je pense qu'elle (Liz Trussell, NDLR) ferait du meilleur boulot".

L'histoire ne le dit pas. Pourtant, certains brûlent de le découvrir, comme ce Twittos suggérant un tour de passe-passe numérique pour faire prendre un tout autre cours aux destinées britanniques.

"Il doit bien y avoir un moyen pour que la nouvelle Première ministre soit nommée via Twitter et que la reine nomme Liz Trussell par accident à la place", supplie ainsi Soulis Theodosiou.

Article original publié sur BFMTV.com