Sur Twitter, le petit album photo de l'ambassadeur d'Iran en vacances chez les Ouïghours

·1 min de lecture

Alors que l'Iran est resté étrangement silencieux sur la situation des Ouïghours en Chine, partenariat stratégique oblige, son ambassadeur n'a pas manqué de s'extasier sur les beautés de la province lors d'un voyage abondamment commenté sur Twitter.

À première vue, rien de plus anodin : un diplomate qui visite une ville, prend quelques clichés, envoie quelques tweets, et fait l’éloge d’un peuple accueillant et d’une culture ancienne. Mais lorsqu’on sait que l’ambassadeur est celui de la République islamique d’Iran, et que la ville est Urumqi dans la province chinoise du Xinjiang, où est persécutée la minorité musulmane ouïghoure, le " voyage " de Mohammad Keshavarz-Zadeh prend un tout autre sens. D’autant que le régime de Téhéran n'a jamais osé commenter, critiquer ou condamner la répression à l'égard de cette minorité sunnite.Tel un gamin excité à la veille d'un départ en vacances, c'est donc sur Twitter, le 29 mars dernier, que Mohammad Keshavarz-Zadeh, ambassadeur d'Iran en Chine, a annoncé le top départ d’une tournée dans la région du Xinjiang. Depuis lors, le diplomate n'a eu de cesse de partager, via les réseaux sociaux, son carnet de bord de cette province ouïghoure que l’ONU a récemment qualifié de " camp d’internement géant "." Symboles culturels communs à l’Iran et à la Chine "Le diplomate iranien en goguette y découvre de son côté une région en plein essor et familière : " Après quatre heures de vol, nous sommes arrivés à Urumqi […] une ville très belle...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi