Twitter : le pape gazouillera d'ici la fin de l'année

Le Vatican a mis au point pour le pape un compte Twitter à partir duquel il va commencer à envoyer des tweets d'ici la fin de l'année reprenant certains de ses messages essentiels, a indiqué vendredi 9 novembre le porte-parole du Saint-Siège, le père Federico Lombardi.

Interrogé à la suite d'informations parues dans la presse italienne, le père jésuite a expliqué que, "quand le projet sera bien mis au point, il est naturel de prévoir une annonce et une présentation officielle avec toutes les informations utiles, dont l'adresse du compte qui, à l'heure actuelle, n'est pas connue".

L'archevêque italien Claudio Maria Celli, président du Conseil pontifical des communications sociales, avait annoncé dès le printemps que les discours prononcés par Benoît XVI seraient bientôt accessibles à travers Twitter.

Appels à la solidarité

Mgr Celli avait ajouté que Twitter servirait aussi lorsque Benoît XVI lancerait des appels à la solidarité en faveur d'un pays.

Les courts messages de 140 caractères seraient réalisés à partir des discours et soumis au pape pour approbation.

Selon l'agence d'informations sur le Vatican I.Media, le compte existe déjà mais la Secrétairerie d'Etat - le gouvernement du Saint-Siège - a préféré retarder la publication des premiers tweets en raison de l'affaire Vatileaks.

Un compte Twitter de Benoît XVI, qui porte le nom "Benedictus PP XVI", existerait depuis le printemps 2012.

A l'heure actuelle, 2.900 utilisateurs se sont déjà abonnés à ce compte. Il s'agit de la seule information sur la page de ce compte, qui porte l'inscription: "@BenedictusPPXVI n'a pas encore tweeté".

Des faux comptes avec des variations sur les noms de Benoît XVI et (...)

Lire la suite sur Le Nouvel Observateur

Twitter : le pape gazouillera d'ici la fin de l'année
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.