Twitter lance un nouvel outil contre la désinformation sur la guerre en Ukraine

Twitter tente de lutter contre la désinformation sur la guerre en Ukraine avec un nouvel outil. À chaque message relevant d'une potentielle fake news, un message d'avertissement s'affichera. Les tweets qui seront traités en priorité seront les messages les plus visibles, soit les plus partagés. Mais aussi ceux qui émanent de médias ou de gouvernements. En plus du message d’alerte, une fois que Twitter aura déterminé qu’un tweet propage de la désinformation, il ne sera plus possible de l’aimer ou de le partager en le retweetant. Une manière de limiter la visibilité de ces messages et d'empêcher leur diffusion massive.

Un outil qui pourrait être étendu à d'autres sujets

Cette politique de modération ne sera pas réservée à la guerre en Ukraine. Elle pourra être mise en place pour d’autres conflits, en cas de crise sanitaire ou de catastrophe naturelle.

>> Retrouvez les journaux des médias tous les matins à 9h10 sur Europe 1 ainsi qu'en replay et en podcast ici

Le groupe californien avait déjà pris des mesures pour tenter de réduire la circulation de la propagande officielle russe sur le réseau social, en bloquant par exemple les comptes des médias russes RT et Sputnik dans l'Union européenne ou en ne "recommandant" plus les comptes gouvernementaux russes aux utilisateurs.

Par ailleurs, l'outil est annoncé au moment même où le réseau social est en passe d'être racheté par Elon Musk , qui a affirmé vouloir renforcer la liberté d'expression sur la plateforme en limitant l...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles