Twitter Inde poursuivi après la diffusion d'une carte d'un Cachemire indépendant

·1 min de lecture

Des poursuites pénales ont été engagées contre deux responsables de Twitter Inde, lundi 29 juin en fin de journée, a précisé la police de l'État d'Uttar Pradesh (nord) à la suite d'une plainte déposée par le responsable local d'un groupe nationaliste hindou qui a constaté la publication sur Twitter d'une carte présentant la région du Cachemire, que se disputent l'Inde et le Pakistan, en pays indépendant. La carte en question postée dans "Tweep Life", rubrique dédiée aux carrières au sein de Twitter, a été retirée de la plateforme, après avoir suscité un tollé lundi parmi des utilisateurs du réseau social américain. Le directeur de Twitter en Inde, Manish Maheshwari, et un autre responsable de haut rang font l'objet d'une enquête pour avoir enfreint les lois indiennes sur les technologies de l'information et provoqué un trouble public, a déclaré un officier de police à l'AFP.

"Cet acte a blessé les sentiments des Indiens, y compris les miens", a fait valoir Praveen Bhati du Bajrang Dal, groupe militant hindou, dans sa plainte. Ces dernières années, le gouvernement indien a adopté une position inflexible à l'égard de toute distorsion perçue des frontières de l'Inde, notamment en ce qui concerne le Cachemire, partiellement contrôlé par l'Inde et le Pakistan qui, tous deux, le revendiquent dans sa totalité.

Les tensions se sont multipliées ces derniers mois entre le gouvernement indien et Twitter concernant une nouvelle règlementation s'appliquant aux réseaux sociaux en Inde qui (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pyrénées-Orientales : l'étonnante requête vestimentaire de la police aux frontières
Le pass sanitaire pour aller au restaurant ? La piste choc suggérée par Christian Estrosi
Cryptomonnaies : la Fed dénonce un effet de mode malheureux
Allemagne : le retour de l'inflation, une "bombe à retardement", inquiète
L'étau se resserre autour de la Trump Organization, visée par la justice

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles