Twitter affiche des publicités pour acheter un rein "pas cher"

1 / 2

Twitter affiche des publicités pour acheter un rein "pas cher"

Le réseau social fait une nouvelle fois face aux failles de son système de modération lié aux annonces publicitaires.

Les réseaux sociaux, dont les revenus sont essentiellement tirés de la publicité, ont parfois du mal à gérer le flux d'annonceurs qui font appel à leurs services. Ainsi, Facebook et Instagram affichent régulièrement des annonces visant à arnaquer les utilisateurs les plus naïfs. Mais Twitter accumule également les publicités peu recommandables. La dernière en date concerne la vente d’organes, comme a pu le constater Tyler Coates, un journaliste américain. Le 12 février dernier, ce dernier s’est vu proposer un rein "pas cher" par le compte "Organ Market", rapporte le site américain Gizmodo. Un message depuis supprimé.

Des difficultés de modération

Les annonces douteuses sur Twitter sont si récurrentes qu'un compte, baptisé "Promoted Tweets" ("Tweets Sponsorisés"), a été créé en novembre 2018. Il met en avant les annonces publicitaires les plus déroutantes, parfois publiées par des particuliers. Certaines peuvent afficher des messages complotistes ou dépourvus de tout sens.

En 2017, une publicité ouvertement raciste appelait à virer "ces bougnoules et ces Noirs de France", avant d'être supprimée par le réseau social. Plus récemment, ce dernier a autorisé ses clients à viser des internautes selon des mots-clés tels que "néo-nazi", "anorexie" ou "transphobie". Là encore, l’entreprise avait aussitôt supprimé cette possibilité.

Auprès de Gizmodo, un porte-parole de Twitter se réfère à ses conditions générales (...)

Lire la suite sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :