Twitch, Tik Tok, Clubhouse : pourquoi les politiques investissent-ils autant les nouveaux réseaux sociaux ?

franceinfo
·1 min de lecture

Coup de com' ou de génie ? Le Premier ministre Jean Castex doit être interviewé sur Twitch par le journaliste Samuel Etienne, dimanche 14 mars. Lundi 8 mars, c'était François Hollande qui passait sur la chaîne de celui qui officie sur franceinfo et qui est devenu l'un des "streamers" phares du réseau social où chacun peut diffuser ses propres vidéos en direct.

La venue de Jean Castex sur Twitch est l'illustration d'une tendance lourde : ces derniers mois, les politiques multiplient les incursions sur des réseaux sociaux auxquels ils n'étaient pas habitués jusque-là. Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, apparaît avec des influenceurs sur YouTube. Arnaud Montebourg débat sur Clubhouse, réseau encore confidentiel dédié à l'audio. Sans oublier le récent défi lancé par Emmanuel Macron aux deux youtubeurs McFly et Carlito. Franceinfo revient en trois points sur les raisons de ces incursions.

Parce que tout nouvel espace d'échanges mérite d'être investi

"Il ne peut pas y avoir de snobisme en matière de communication", déclarait Gabriel Attal, mercredi, lors d’une conférence de presse, à propos de la future interview de Jean Castex sur Twitch. Le porte-parole du gouvernement n'est pas étranger à la plateforme de streaming, où il a lancé #Sansfiltre, une émission mensuelle d'échanges avec des influenceurs, le 24 février.

Si certains réseaux sociaux étaient considérés comme des espaces "de niche", les hommes et les femmes politiques y ont trouvé l'occasion de s'adresser (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi