Twitch : les sombres dessous de la fraude alimentaire

·2 min de lecture

Nourriture contrefaite, contaminée…, Ingrid Kragl, directrice de l'information de l'ONG Foodwatch France, évoquera les pratiques illégales du trafic juteux que constitue la fraude alimentaire dans notre direct sur Twitch jeudi 25 novembre à 17h.

DIRECT. Ingrid Kragl est directrice de l'information de qui milite pour davantage de transparence dans le secteur alimentaire et pour le droit à une alimentation saine et respectueuse de l'environnement. Elle est l'invitée du nouveau stream sur la chaîne Twitch de Sciences et Avenir () que vous pourrez suivre jeudi 25 novembre 2021 à partir de 17h. Ingrid Kragl est l'autrice de "Manger du faux pour de vrai, les scandales de la fraude alimentaire" (Robert Laffont, 400 p., 21 €), livre auquel Carole Chatelain, directrice de la rédaction de Sciences et Avenir - La Recherche, avait consacré l'article à relire ci-dessous, .

"Je surveille le sujet des fraudes alimentaires depuis environ six ans, en particulier dans le cadre de l'opération Opson, organisée chaque année sur une courte durée par Interpol et Europol, deux organisations internationales de lutte contre la criminalité, afin de braquer les projecteurs sur ces problématiques frauduleuses. J'ai pu ainsi observer que les saisies étaient de plus en plus importantes avec des pratiques de plus en plus inquiétantes pour la santé des consommateurs. Les fraudeurs en effet sont mus par le profit et ne s'embarrassent pas de nuire à la santé. Ainsi, l'opération Opson, en 2020, a conduit à la saisie de quelque 12.000 tonnes de faux aliments et 2000 tonnes de boissons alcoolisées contrefaites. 406 personnes ont été arrêtées et 19 groupes de crime organisé démantelés. Or, les pays européens ne font pas tous le nécessaire pour enrayer cette déferlante, notamment en France où l'omerta règne.

"De la viande contaminée à la Listeria consommée dans 34 pays"

Il est ainsi extrêmement difficile à Foodwatch - et a fortiori au simple citoyen - d'avoir accès à l'information. Un exemple parmi tant d'autres : celui du grossiste allemand Wilke dont on a découvert en 2019 qu'il commercialisait de la viande contaminée à la Listeria dans 34 pays. Trois personnes en sont décédées en Allemagne. Quand nous avons été informés par le bureau berlinois[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles