Twitch : face au harcèlement en ligne, les streamers se mettent en grève

·1 min de lecture

Twitch en grève. La nouvelle est quasiment inédite à l'échelle d'Internet. Sur la plateforme qui permet à des "streamers" de diffuser des vidéos en direct et aux internautes de les commenter, ils étaient nombreux à appeler à une grève mercredi. Les streamers ont boycotté la plateforme, le temps d'une journée. Plus de diffusion en direct. Leur revendication ? Les streamers demandent à être mieux protégés par Twitch.

>> Retrouvez les journaux des médias tous les matins à 9h10 sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Twitch affiche son soutien

Les streamers veulent être protégés contre les campagnes de harcèlement dont ils font régulièrement l'objet : des milliers de messages racistes, misogynes, homophobes et autres qui inondent les discussions en direct. Et parfois, ce sont même leurs informations personnelles qui sont divulguées par des comptes malveillants dans la section commentaire de leurs vidéos en direct.

Les vidéastes réclament donc à Twitch une vraie politique de modération pour contrer ces attaques de commentaires haineux surnommés des "raids". La plateforme leur a répondu : elle les soutient et a annoncé travailler sur des améliorations afin de devenir plus sûre pour les créateurs.


Retrouvez cet article sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles