Tweets antisémites contre miss Provence : huit personnes jugées en septembre

·1 min de lecture
Le soir du concours Miss France 2021, April Benayoum, miss Provence, avait été ciblée par plusieurs posts antisémites sur les réseaux sociaux.
Le soir du concours Miss France 2021, April Benayoum, miss Provence, avait été ciblée par plusieurs posts antisémites sur les réseaux sociaux.

La justice s'attaque aux propos haineux dont miss Provence a été victime lors du concours Miss France 2021, le 19 décembre dernier. Comme le révèle RTL, quatre hommes et quatre femmes seront jugés le 22 septembre devant le tribunal judiciaire de Paris pour « injures publiques commises à raison de l'origine, l'ethnie, la race ou la religion », après avoir publié au sujet d'April Benayoum, première dauphine d'Amandine Petit, des posts antisémites sur les réseaux sociaux.

Lundi 17 mai, la Brigade de répression de la délinquance à la personne (BRPD) de la police judiciaire parisienne a procédé à neuf interpellations, deux à Paris et sept en région. Ces huit personnes, âgées de 20 à 58 ans, ainsi qu'une autre, mineure au moment des faits, sont accusées d'avoir proféré des injures antisémites contre la candidate de Provence, dont le père est d'origine israélienne.

À LIRE AUSSIMiss France 2021 : quand le rêve tourne au cauchemar

Un an de prison et 45 000 euros d'amende

Après ce torrent d'insultes, April Benayoum avait déposé plainte et une enquête avait été ouverte par le pôle national de lutte contre la haine en ligne du parquet de Paris. Les huit personnes convoquées devant la justice en septembre prochain encourent un an de prison et 45 000 euros d'amende. Concernant le suspect mineur, c'est le parquet de Poitiers qui est chargé de la procédure.

À LIRE AUSSIAttaques antisémites : « Les réseaux sociaux ont l'effet d'une loupe déformante »

De son côté, Jean Veil, l'av [...] Lire la suite