Tutelle de Britney Spears : son père Jamie Spears va devoir répondre aux questions de la justice

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Britney Spears en mai 2016 - BRYAN HARAWAY / AFP
Britney Spears en mai 2016 - BRYAN HARAWAY / AFP

La justice américaine demande au père de la chanteuse de se soumettre à une déposition. L'ancien gérant de la tutelle de la star est notamment accusé d'avoir espionné sa fille.

Jamie Spears, le père de Britney Spears, s'exprimera prochainement devant la justice américaine. La juge Brenda Penny, qui a libéré la chanteuse de sa tutelle en novembre dernier, a déclaré cette semaine lors d'une audience qu'il devrait se rendre à Los Angeles avant le 12 août afin de réaliser une déposition pour répondre des soupçons qui pèsent sur lui.

D'après la juge, citée par Rolling Stone, il se soumettra à des questions sur sa "mauvaise conduite" lorsqu'il gérait la tutelle de la star, notamment les accusations d'espionnage. En effet, il devra présenter "tous les documents et les communications" relatifs à la "surveillance électronique". Matthew Rosengart, l'avocat de la chanteuse, a salué cette décision à la sortie de l'audience:

"Aujourd'hui est une très bonne journée au tribunal pour Britney Spears et pour la justice", a-t-il déclaré, comme le rapporte Sky News. "Comme l'a reconnu la cour, M. Spears fuit sa déposition depuis maintenant pas moins de neuf mois. Le temps de rendre des comptes est arrivé pour M. Spears... Nous n'avons obtenu que de l'obstruction et des réponses évasives de sa part."

Conflit familial

Britney Spears a été placée sous la tutelle juridique de son père en 2008 après sa descente aux enfers très médiatisée. Après 13 ans de silence, la star a pris la parole devant la justice en 2021 pour dénoncer une mesure "abusive", en se disant "traumatisée".

Comme le rapportait le New York Times à l'époque, la chanteuse de Toxic avait notamment assuré que la tutelle avait un impact sur sa vie amoureuse et personnelle. "On vient de me dire que la tutelle m'empêchait de me marier ou d'avoir un bébé", avait-elle déclaré, expliquant que son équipe refusait de la laisser prendre rendez-vous chez le médecin pour retirer son stérilet.

En septembre dernier, un ancien membre de l'équipe de sécurité de Britney Spears a témoigné dans le documentaire Controlling Britney Spears. Alex Vlasov y assurait notamment que l'artiste était sous surveillance constante, déclarant que son téléphone était épié et qu'un micro avait été placé chez elle. Il dénonçait aussi l'existence "d'un groupe de discussion" entre Edan Yemini (le chef de la sécurité), Robin Greenhill (en charge du management de la star) et Jamie Spears (son père), et "des responsables de la sécurité", sur lequel était posté tout ce que faisait ou disait Britney.

Des accusations qualifiées de "sérieusement crédibles" par Kroll, une société de surveillance employée par Britney Spears, comme le rapporte Rolling Stone. Jamie Spears s'est défendu le mois dernier d'avoir placé un système d'écoute dans la chambre de sa fille. Depuis la levée de sa tutelle, Britney Spears a fait part de son souhait de publier un livre. Elle a épousé Sam Asghari, son compagnon depuis 5 ans, en juin dernier.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - La Minute de Britney Spears

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles