La Turquie projette une quatrième opération en Syrie

La Turquie pourrait lancer prochainement une nouvelle offensive dans le nord-est syrien. Le président Recep Tayyip Erdogan a affirmé que l'opération aurait pour but de terminer la création d'une zone de tampon de 30 kilomètres de large, le long de la frontière turco-syrienne.

Le président turc a affirmé qu'une nouvelle étape serait entreprise dans ce projet de zone tampon, qu'il considère comme non terminé. Selon lui, cette opération commencera dès que les forces militaires et de renseignement finiront leur préparation.

Cette menace d'une nouvelle opération coïncide avec l'opposition de la Turquie à l'adhésion de la Suède et de la Finlande à l'Otan. Ankara accuse ces deux pays de soutenir le PKK, le Parti des travailleurs du Kurdistan, ennemi d'Ankara sur le territoire national comme dans les pays voisins.

Il est difficile, pour l'heure, de connaître l'état de concrétisation de ce projet d'offensive. La zone visée est contrôlée par les forces démocratiques syriennes, dont la direction est une émanation du PKK.

Cette offensive serait ainsi la quatrième opération turque sur le sol syrien depuis 2016. La dernière, en 2019, a poussé des milliers de civils à quitter leur foyer. L'année suivante, les Nations unies ont demandé sans succès à la Turquie d'enquêter sur les possibles crimes de guerre commis par ses supplétifs dans les zones syriennes passées sous contrôle turc.

►Á relire : Adhésion de la Finlande et Suède à l'Otan : la position d’Erdogan recueille des soutiens en Turquie


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles