Turquie: prison à vie pour 32 ex-militaires en lien avec le putsch manqué de 2016

·2 min de lecture

En Turquie, un tribunal d’Ankara a condamné mercredi 7 avril une trentaine d’anciens militaires à la prison à vie. La justice les a jugés coupables d’avoir joué un rôle de premier plan dans le coup d’État manqué de juillet 2016 contre le président Recep Tayyip Erdogan. Près de 500 personnes comparaissaient dans ce procès, alors que plusieurs milliers d’autres ont déjà été condamnées pour le putsch avorté.

Avec notre correspondante à Istanbul, Anne Andlauer

C’était l’un des derniers procès de la tentative de putsch du 15 juillet 2016 qui n’avait pas encore abouti à un verdict de première instance. Comme pour les précédents procès, le verdict est sévère.

Six des 497 accusés sont condamnés à la perpétuité incompressible et 32 accusés à la perpétuité, selon le décompte de l’agence officielle Anadolu. 106 autres sont condamnés à des peines allant de six à presque 17 années de prison. La plupart sont d’anciens militaires. Une majorité a servi au sein de la garde présidentielle.

289 procès ouverts

Le parquet leur reprochait diverses actions commises la nuit du putsch avorté, telles que d’avoir pris d’assaut le siège de l’état-major des armées ou d’avoir mené un raid contre la chaîne publique TRT, forçant les journalistes à diffuser le communiqué des putschistes.

La justice turque a ouvert pas moins de 289 procès en lien direct avec le coup d’État manqué, et presque tous ont abouti à un premier verdict. Les tribunaux ont à ce jour condamné près de 4 500 personnes, infligeant des peines de prison à vie à près des deux tiers d'entre elles.

À écouter aussi : Putsch manqué en Turquie: «Il ne se passe pas un mois sans qu’on assiste à de nouvelles arrestations»