Turquie: peine de prison confirmée pour la cheffe du principal parti d'opposition

En Turquie, la Cour de cassation a approuvé ce jeudi la condamnation à quatre ans et 11 mois de prison d’une opposante de premier plan. Canan Kaftancioglu, représentante du principal parti d’opposition, le CHP, pour la ville d’Istanbul, devrait toutefois bénéficier d’une mesure de liberté conditionnelle. Ses soutiens accusent le pouvoir de prendre sa revanche sur la défaite aux municipales de 2019, dont Canan Kaftancioglu avait été l'une des architectes.

Avec notre correspondante à Istanbul, Anne Andlauer

À l’annonce de la décision, des centaines de personnes se sont rassemblées à Istanbul devant le siège du CHP, le Parti républicain du peuple, pour soutenir Canan Kaftancioglu, figure de ce parti et de l’opposition. Quelques heures plus tôt, la Cour de cassation l’avait jugée coupable « d’insulte au président », « insulte à un fonctionnaire dans l’exercice de ses fonctions » et « dénigrement public de l’État de la République de Turquie ».

Un rôle clé dans la victoire de l'opposition à Istanbul

Si ces charges concernent toutes des messages publiés sur Twitter entre 2012 et 2016, les ennuis judiciaires de Canan Kaftancioglu n’ont commencé qu’après la victoire de l’opposition aux municipales de 2019 à Istanbul. Médecin légiste de formation, représentante locale du CHP, cette femme de 50 ans a joué un rôle clé dans la victoire du maire Ekrem Imamoglu, soutenu à l’époque par une large coalition d’opposants, des ultranationalistes aux pro-kurdes.

Les soutiens de Canan Kaftancioglu n’en doutent pas : cette victoire, qui fut une humiliation pour le président Erdogan, a fait d’elle une cible. Sa peine est d’ailleurs assortie d’une interdiction de vie politique.

Cette décision judiciaire confirme aussi que le pouvoir n’a aucune intention de desserrer l’étau sur l’opposition à un an des élections.

►À lire aussi : En Turquie, des dizaines d’arrestations en marge des célébrations du 1er-Mai sur la place Taksim

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles