Turquie : le pays d'Erdoğan boycotte-t-il réellement la France ?

Depuis plusieurs jours, Emmanuel Macron est dans le viseur d'un petit groupe de musulmans turcs réunis dans le centre historique d'Istanbul (Turquie) vendredi 30 octobre. Comme le parti islamiste dont ils sont membres et le président Erdoğan qu'ils soutiennent, ce sont les limites de la liberté d'expression qu'ils interrogent. "Personne n'a le droit d'insulter la religion de l'autre ; ce n'est pas ça la liberté d'expression", estime un manifestant, en faisant allusion aux caricatures de Mahomet. De la colère, mais une mobilisation qui est loin d'être massive : seules quelques dizaines de personnes participent aux divers rassemblements. Les marques françaises toujours présentes dans les rayons Le président Erdoğan et ses partisans appellent au boycott des produits français ; qu'en est-il réellement ? Les journalistes de France Télévisions se sont rendus dans plusieurs supermarchés, et la réponse est claire : les marques phare de l'agroalimentaire français n'ont pas été retirées des rayons. Les consommateurs turcs semblent plus concernés par la crise économique et la chute vertigineuse de la monnaie nationale que par la dernière offensive de leur président.