Turquie: Osman Kavala reste en prison malgré les mises en garde de l’Union Européenne

·1 min de lecture

La Cour constitutionnelle turque a jugé légal le maintien en détention de l’homme d’affaires Osman Kavala. Il est détenu depuis trois ans dans une prison de haute sécurité de la banlieue d'Istanbul.

De notre correspondante à Istanbul, Cerise Sudry Le-Du

Il y a beau avoir eu des appels répétés de l’Union Européenne, des actions régulières en Turquie de la part de ses soutiens : rien n’y fait, l’homme d’affaires turc Osman Kavala reste en prison. La Cour constitutionnelle turque a estimé aujourd’hui que son maintien en détention ne violait pas ses droits fondamentaux.

Cela fait trois ans que cet avocat du dialogue interculturel de 63 ans est derrière les barreaux. L'Union européenne a plusieurs fois dénoncé sa détention. Elle a averti que la Turquie devait faire des progrès immédiats pour le respect des droits fondamentaux. « Cela inclut la libération de toute urgence d'Osman Kavala », a-t-elle signalé.

« Tentative de renversement du gouvernement »

Mais il y a deux semaines, le parquet turc avait requis la prison à vie contre lui pour « tentative de renversement du gouvernement », désignant son implication présumée dans le putsch avorté de 2016, et pour « espionnage politique ».

Face au dialogue de sourds avec la cour de justice turque, Osman Kavala et ses avocats s’étaient tournés vers la Cour constitutionnelle. Nouvel échec, malgré l’espoir de ses soutiens que la Turquie, soucieuse d’ouvrir de nouvelles voies de dialogue avec l’Europe, statue en faveur de sa libération.

Rendez-vous donc le 5 février prochain, lors du prochain rendez-vous d’Osman Kavala avec la justice turque.