En Turquie, un opposant à Erdogan abandonne la course à la présidentielle

2023 Anadolu Agency

La présidentielle turque n’est que dans trois jours. C’est pourtant ce jeudi qu’un des candidats, Muharrem Ince, vient de jeter l’éponge. Sa décision est une aubaine pour Kemal Kiliçdaroglu, principal opposant au président Recep Tayyip Erdogan. « Je retire ma candidature », a déclaré lors d’une conférence de presse le chef du parti Memleket (Patrie). Dans les dernières enquêtes d’opinion, Muharrem Ince était crédité de 2 à 4 % des intentions de vote.

Ces derniers jours avaient été marqués par les démissions en cascade de plusieurs cadres de son parti. Tous s’inquiétaient que la candidature de Muharrem Ince n’empêche Kemal Kiliçdaroglu, candidat à la tête d’une alliance réunissant six partis de l’opposition, de l’emporter face au président Erdogan, au pouvoir depuis 2003. Sous la pression, Muharrem Ince a cédé, pour éviter que l’alliance de l’opposition ne « rejette toute la faute » sur lui si elle perd. « Je ne veux pas qu’ils aient d’excuses », a-t-il précisé.

À lire aussi Turquie : à deux semaines de la présidentielle, Recep Tayyip Erdogan réapparaît en public

Kemal Kiliçdaroglu, chef du CHP, en tête selon les sondages

Pour la première fois depuis deux décennies, le président Erdogan, président depuis 2014 et Premier ministre depuis 2003, est confronté à une opposition quasi unie. Kemal Kiliçdaroglu, chef du CHP, est donné en bonne posture. La dernière enquête d’opinion rendue publique jeudi par le réputé institut Konda le créditait de 49,3 % des intentions ...


Lire la suite sur LeJDD