La Turquie, nouvel acteur majeur en Afrique ?

La confiance en soi retrouvée, moteur d'une nouvelle politique Après avoir suivi une politique pro-occidentale durant plusieurs décennies après la Seconde Guerre mondiale, la Turquie s'oriente depuis l'arrivée au pouvoir du parti de la Justice et du Développement (AKP) de Recep Tayyip Erdogan vers une autonomie politique qui menace ses rapports avec ses alliés, plus particulièrement avec les États-Unis et la France. Profondément installé dans une logique de ressentiment anti-occidental, un sentiment d'hostilité victimaire se diffuse en permanence dans la société turque, aussi bien au sein des catégories les plus croyantes du peuple qu'au niveau des élites islamoconservatrices.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles