Turquie: Mandats d'arrêt contre des ex-membres des services secrets

Les autorités turques ont lancé des mandats d'arrêt à l'encontre de 63 personnes, parmi lesquelles des anciens membres de l'Agence nationale des renseignements (MIT), pour leurs liens présumés avec le prédicateur musulman Fethullah Gülen. /Photo prise le 8 septembre 2017/REUTERS/Osman Orsal

ISTANBUL (Reuters) - Les autorités turques ont lancé des mandats d'arrêt à l'encontre de 63 personnes, parmi lesquelles des anciens membres de l'Agence nationale des renseignements (MIT), pour leurs liens présumés avec le prédicateur musulman Fethullah Gülen, accusé par Ankara d'avoir orchestré le putsch avorté de juillet 2016, rapporte mardi l'agence de presse turque Anatolie.

L'opération de police lancée en conséquence a été menée dans 21 provinces, ajoute l'agence officielle.

Plus de 50.000 personnes ont été placées en détention pour leurs liens présumés avec la mouvance guléniste et 150.000 ont été limogées ou suspendues de leurs fonctions dans les secteurs public et privé pour la même raison.

Fethullah Gülen, qui vit en exil aux Etats-Unis depuis 1999, dément toute implication dans la tentative de putsch, au cours de laquelle plus de 240 personnes avaient perdu la vie.

(Daren Butler; Eric Faye pour le service français)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages