Turquie: la livre au plus bas après trois limogeages à la Banque centrale par Erdogan

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alors que le pays fait face à une crise monétaire, la livre turque a atteint son plus bas historique face au billet vert ce jeudi 14 octobre, perdant un cinquième de sa valeur pour s’échanger à 9,19 livres pour un dollar. Les marchés s’inquiètent après que le président Recep Tayyip Erdogan a limogé trois cadres de la Banque centrale turque par un décret dans la nuit de mercredi à jeudi.

Le président turc vient d’écarter trois membres du Comité de politique monétaire de la Banque centrale qui n’étaient pas favorable au maintien de la baisse des taux d’intérêts. Recep Tayyip Erdogan veut des taux bas et selon lui, les taux d’intérêts élevés sont « le père et la mère de tous les maux » car ils favorisent la hausse des prix. Une vision à contre-courant des théories économiques classiques.

Ce n’est pas la première fois que le président déstabilise les marchés en se séparant de dirigeants de la Banque centrale qui ne vont pas dans son sens.

Nouvelle opération militaire turque en Syrie ?

Ces interventions répétées inquiètent les investisseurs. Ils doutent de l’indépendance de la Banque centrale, ainsi que de la volonté et de la capacité du pays à lutter contre l’inflation galopante qui le mine. Elle atteint près de 20 %, soit l'un des taux les plus élevés au monde.

Des tensions géopolitiques expliquent également cette chute de la livre turque. Les investisseurs craignent aussi une nouvelle opération militaire turque en Syrie. Cela après une série d’incidents à ses frontières

À lire aussi : Pourquoi la chute de la monnaie turque est préoccupante pour le président Erdogan

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles