Ivre, un homme se joint à des recherches pour se retrouver lui-même

·2 min de lecture
Un homme a pris part aux recherches, pour se retrouver lui-même - Getty Images/EyeEm

De nombreux volontaires se sont mobilisés pour retrouver un homme disparu au cours d’une soirée alcoolisée en Turquie. Jusqu’au moment où le fêtard en question s’est aperçu qu’il participait à ses propres recherches, ce que personne n’avait remarqué.

Tous ceux qui errent ne sont pas perdus, écrivait J.R.R. Tolkien dans Le Seigneur des Anneaux. En témoigne l’histoire d’un homme turque d’une cinquantaine d’années, rapportée par le magazine en ligne Vice. Alors qu’il buvait dehors avec plusieurs amis, le fêtard s’est éclipsé dans une forêt proche, pour ne jamais revenir.

Inquiets, ses amis préviennent la police et, rapidement, un groupe de volontaires se monte pour retrouver le disparu. De tous les quartiers voisins, les voisins affluent pour prêter main forte aux forces de l’ordre et aux buveurs. Tout le monde se met donc en marche et crient le nom de l’introuvable quinquagénaire. “Mutlu ! Mutlu ! Mutlu !” Le nom du disparu résonne partout aux alentours. Jusqu’à ce qu’une voix s’élève parmi la foule.

Des recherches absurdes

L’un des membres du groupe de recherche pose une question, plutôt surprenante. Il demande qui est recherché. “Qui cherche-t-on ? Je suis là !” Aussi étonnant que cela puisse paraître, le disparu faisait en effet partie du groupe de recherche. Depuis plusieurs dizaines de minutes, voire plusieurs heures – l’histoire ne le précise pas, il se cherchait ainsi lui-même. Mais ce n’est pas la seule question que pose cette étrange histoire. Et pour cause, comment ses amis ont-ils pu ne pas voir qu’il faisait partie du groupe de recherches ? Quoi qu’il en soit, il se porte bien et la police a pu le ramener chez lui.

Ce contenu peut également vous intéresser

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles