Turquie: des enseignants manifestent contre les attaques contre la laïcité

À Istanbul, en Turquie, des enseignants manifestaient ce samedi 18 mai à l'appel du principal parti d'opposition, le CHP social-démocrate. Un rassemblement pour dénoncer l'emprise croissante, selon eux, du pouvoir sur l'Éducation nationale, tout particulièrement son instrumentalisation à des fins politiques et idéologiques.

Avec notre correspondante à Istanbul, Anne Andlauer

Parmi les manifestants devant la mairie d'Istanbul, en Turquie, il y avait bien sûr des enseignants – en activité, en retraite ou en attente d'un poste –, mais aussi beaucoup de Stambouliotes qui se disaient inquiets pour l'avenir de l'école, donc, pour l'avenir de la Turquie.

« Non aux programmes rétrogrades », lit-on sur les pancartes des manifestants. Les nouveaux programmes scolaires turcs, qui seront appliqués dès la rentrée prochaine, ambitionnent « d'éduquer des individus vertueux ». Ils foisonnent de références à la « morale », aux « valeurs », au « patriotisme » et à la « famille ».

Yasemin, qui enseigne depuis plus de 20 ans dans des écoles primaires, s'en désole : « Chaque année, les programmes s'éloignent de plus en plus de la laïcité. Je ne suis absolument pas contre la religion. Mais que la religion imprègne ainsi, de plus en plus, notre enseignement au détriment de la science et de la laïcité, c’est inacceptable. »

« Effondrement du système éducatif turc »


Lire la suite sur RFI