Turquie Un 1er Mai réprimé

Libération.fr

La répression contre toute voix discordante se poursuit en Turquie : à Istanbul, où le rassemblement du 1er Mai avait été interdit, la police a dispersé environ 200 manifestants qui souhaitaient tout de même rallier la place Taksim à coups de gaz lacrymogène et balles en caoutchouc. Deux semaines après le référendum qui a considérablement renforcé les pouvoirs du président Recep Tayyip Erdogan, dont le résultat est contesté par l’opposition, les manifestants avaient déroulé des banderoles portant des slogans tels que «Longue vie au 1er Mai, non au dictateur !» dans le quartier de Gayrettepe. Au moins l’un d’entre eux a été arrêté, a constaté l’AFP. Et dans le quartier voisin de Besiktas, au moins 60 personnes qui voulaient également se rendre à Taksim ont été interpellées selon l’AFP.



Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Russie
Grèce Un 1er Mai anti-austérité
42
Bisbilles et insultes entre Israël et Corée du Nord
Le retour de Matteo Renzi, l’homme pressé de la politique italienne

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages