Turquie: 147 personnes soupçonnées d'appartenir au groupe jihadiste EI arrêtées

Nouvelle opération antiterroriste en Turquie : les autorités ont arrêté, ce mardi 26 mars, 147 personnes soupçonnées d'appartenir au groupe État islamique (EI). Un coup de filet qui fait suite à une quarantaine d'autres arrestations, ces derniers jours, de membres présumés de l'organisation terroriste qui a revendiqué l'attentat de vendredi dernier à Moscou. Deux des suspects de cette attaque étaient d'ailleurs passés par la Turquie.

Dans un message très détaillé publié sur les réseaux sociaux, le ministre de l'Intérieur, Ali Yerlikaya, a annoncé que des opérations intitulées « Bozdogan-17 » avaient été menées contre l'organisation islamiste EI.

Les opérations de police contre le groupe État islamique sont fréquentes en Turquie, pays voisin de la Syrie et de l'Irak, rapporte la correspondante de RFI à Istanbul, Anne Andlauer. L'organisation terroriste dispose de longue date de nombreuses cellules sur tout le territoire turc. Rien que ces dix derniers mois, les autorités affirment avoir arrêté plus de 2 900 personnes soupçonnées d'être liées au groupe jihadiste.

Toutefois, les coups de filet semblent avoir pris de l'ampleur après l'attentat de Moscou. Depuis dimanche, la police turque a interpellé 187 personnes. Ankara ne fait pas publiquement le lien avec cet attentat, mais des sources sécuritaires ont confirmé que deux des suspects de l'attaque en Russie avaient séjourné plusieurs semaines en Turquie, à Istanbul, avant d'en partir par avion le 2 mars. Les officiels turcs font valoir que ces hommes n'étaient pas visés par un mandat d'arrêt.


Lire la suite sur RFI