Comment Turcs et Kurdes utilisent les réseaux sociaux pour défendre leur opinion sur l'offensive en Syrie

franceinfo, Thomas Pontillon

Alors que la Turquie a lancé son offensive en Syrie contre les forces kurdes, une autre bataille a lieu sur les réseaux sociaux. Les deux camps multiplient les messages, photos et vidéos à l'appui, pour commenter la situation. Une rhétorique qui s'approche de la propagande.


Avec des hashtags spécifiques

Depuis le début de l'offensive, deux tendances se dégagent sur Twitter. D'un côté les pro Kurdes qui utilisent le hashtag "#TrumpBetrayedTheKurds", c'est-à-dire "Trump a trahi les Kurdes". Ce type de messages a touché plus de 270 000 personnes selon les statistiques du site Union Metrics, qui calcule l'audience des hashtags sur internet.

De l'autre côté, les Turcs choisissent plutôt le mot-dièse #TurkeyJustKilledTerrorists", soit en français "la Turquie tue juste les terroristes". Un hashtag lu par environ 180 000 personnes à travers le monde, toujours selon le site union metric. Ces dernières heures, des centaines de milliers de tweets ont été diffusés avec ces deux hashtags. Ils ont été envoyés principalement depuis les États-Unis et la Turquie.


En diffusant des photos et des vidéos invérifiables ou fausses


Comme à chaque conflit armé, les deux camps rajoutent l'horreur à leurs messages en multipliant les photos et les vidéos où figurent souvent des blessés ou des enfants.

Du côté kurde, une photo d'un enfant revient (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi