Tunisie : la valse ministérielle continue à la Santé

·1 min de lecture
La valse des ministres au département de la Santé aboutit aujourd'hui à un cumul de portefeuilles pour Mohamed Trabelsi, qui va adjoindre aux Affaires sociales la Santé.
La valse des ministres au département de la Santé aboutit aujourd'hui à un cumul de portefeuilles pour Mohamed Trabelsi, qui va adjoindre aux Affaires sociales la Santé.

Et de six ! Depuis les élections législatives de 2019 et trois gouvernements, six ministres se sont succédé à la tête de la Santé tunisienne. Le ministère, un grand bâtiment blanc aux stores bleu pâle, domine la place Bab-Saadoun à Tunis. Il s?y déroulera, jeudi matin, une énième passation de pouvoirs entre le nouveau ministre « par intérim », Mohamed Trabelsi, et Faouzi Mehdi, démis sans ménagement. Trabelsi, actuel ministre des Affaires sociales, chirurgien des négociations syndicales et anesthésiste chevronné des douleurs sociales, devient par accident le monsieur anti-Covid. « Il est embarrassé par cette nomination », confie un de ses proches, mais « le sens de l?État lui dictait d?accepter ». Il remplace Faouzi Mehdi, en poste depuis dix mois. Lequel succédait à Habib Kchaou, demeuré quarante-huit jours à son poste. « C?est un manège », déplore un fonctionnaire. Le rendement de Mehdi à la tête du ministère avait été jugé peu probant par le président du gouvernement, Hichem Mechichi. Ce médecin militaire, alliance du blanc et du kaki, devait être remplacé depuis sept mois. Las, le président de la République, Kaïs Saïed, avait bloqué l?intégralité du remaniement, plusieurs ministres pressentis étant soupçonnés de corruption. Les crises qui se succèdent à la Santé auront eu raison du statu quo.

À LIRE AUSSITunisie : le ministre de la Santé limogé en plein rebond de l?épidémie

Le ministre apprend son éviction sur Facebook

Le couperet est tombé sur la nuque d [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles